J’étais ce matin, comme chaque mardi, à l’aéroport de Stockholm Arlanda, afin de prendre mon vol pour Paris, après un long week-end passé auprès de ma famille. Juste devant moi, dans la file d’attente du contrôle de sécurité se trouvait le précédent Premier Ministre suédois, le Social-Démocrate Göran Persson, artisan pendant près d’une décennie du renouveau du Modèle Suédois (réduction drastique de la dette publique, retour à l’excédent budgétaire, modernisation de l’administration et des Services Publics …).

Objets métalliques, ordinateurs et téléphones portables, ceinture, chaussures … il fallut bien se dépouiller, l’espace de quelques instants pour être autorisé à franchir le portique de sécurité et avoir le droit d’accéder aux portes d’embarquement. La procédure ne sembla en aucun cas affecter notre homme d’Etat qui se plia avec bonhomie aux injonctions de l’agent de sécurité. Ce dernier, dont je ne saurais dire s’il avait reconnu ou non l’identité particulière de son « client », ne parut pas le moins du monde impressionné, ni même étonné, par le fait, de bon matin (5h55 !) d’avoir à effectuer une palpation en règle sur celui qui fut, quelques années auparavant, l’homme fort du Royaume Scandinave (en Suède, le roi n’exerçant qu’une fonction strictement symbolique, le Premier Ministre est véritablement, comme le Chancelier en Allemagne, le personnage central de la vie politique).

Lire la suite