Vingt années consacrées à accompagner la réflexion stratégique de groupes internationaux, m’ont convaincu du rôle déterminant que joue l’intelligence collective dans la capacité des acteurs à inventer leur futur. J’irai même jusqu’à dire qu’aujourd’hui, sans intelligence collective - c'est-à-dire sans aptitude pour une communauté humaine à faire émerger des solutions créatives se situant au-delà des divergences de vues immédiates et intérêts particuliers des acteurs qui la composent - il n’est plus possible de penser et mettre en œuvre des décisions qui auront une prise sérieuse et durable sur le réel. Pourtant l’idée qu’un groupe puisse produire de l’intelligence reste dans notre pays, il faut bien le reconnaitre, très éloignée de nos façons de penser et d’agir alors même que pour nombre de nos voisins européens la pratique de l’intelligence collective est devenue le moyen le plus naturel de conduire un processus de décision. Mon pays d’adoption, la Suède, à intégré de longue date cette praxis à partir de laquelle sont élaborées tant les politiques publiques qui décident de l’avenir du pays que les décisions managériales quotidiennes dans les entreprises.

Lire la suite